Pages Menu
Categories Menu

Posted by on 21 mars 2013 in Construction du Fort, Vie de quartier

Lettre ouverte du président de l’AVFI à la communauté fortdissy.info

De gauche à droite : Jean-Jacques CAPORAL (secrétaire), Nathalie AVEDIKIAN (trésorière), Olivier BIGARNET (chef de projet) et Pierrick DANIEL (Président de l’AVFI)

De gauche à droite : Jean-Jacques CAPORAL (secrétaire), Nathalie AVEDIKIAN (trésorière), Olivier BIGARNET (chef de projet) et Pierrick DANIEL (Président de l’AVFI)

 

Depuis quelques jours, l’AVFI constitue un sujet de discussions et de débats au sein de la communauté fortdissy.info. Il convenait donc que, pour éclairer ces débats, son président apporte certaines précisions. Non pas sur les objectifs de l’association puisque chacun les connait ou peut les consulter sur la page internet AVFI.fr, mais plutôt sur les valeurs et principes qui commandent son action.

En premier lieu, je rappellerai à celles et ceux qui sont peu familiers avec la vie associative que l’AVFI n’appartient pas à ses dirigeants et qu’elle n’est soumise à aucune institution politique ou publique, ni à aucune organisation ou entreprise privée. L’AVFI n’appartient qu’à ses adhérents ; eux seuls l’ont modelée, façonnée année après année depuis l’automne 2008, date de sa création. Tous disposent de la possibilité d’y faire valoir leurs idées, leurs projets, leurs visions… . Qu’il s’agisse des adhérents du premier jour ou de ceux qui sont arrivés beaucoup plus récemment pour grossir les rangs de l’AVFI.

A cet égard, lors de la dernière assemblée générale, les adhérents (riverains du Fort et futurs résidents) ont souhaité que l’AVFI s’inscrive dans une politique de recrutement plus dynamique. Il est vrai que, depuis sa création, les dirigeants de l’AVFI – et au premier rang desquels son président – n’avaient jamais développé de plan de recrutement d’adhérents, considérant qu’elle n’avait pas vocation à devenir une « association de masse ». Les nouveaux adhérents s’inscrivaient souvent en utilisant le bulletin figurant dans « La lettre des voisins du Fort d’Issy », et selon un flux toujours plus important lors de chaque publication.

Sans pour autant remettre en cause ce principe, l’AVFI a décidé – pour respecter le choix de ses adhérents – d’élargir le champ des destinataires de son appel à cotisation 2013 à l’ensemble de celles et ceux qui – pour une raison ou une autre – s’étaient rapprochés d’elle pour bénéficier d’une information, participer aux évènements qu’elle organise, … . Parmi eux figurent une partie des utilisateurs du forum de fortdissy.info. J’espère que ce billet leur permettra de trouver les réponses aux questions qu’ils se posent.

En second lieu, je rappellerai que les valeurs défendues par l’AVFI font que les services qu’elle propose, les manifestations qu’elle organise, les informations qu’elle publie via son journal profitent à tous les habitants du quartier, sans distinction. Il n’y a donc a priori aucun avantage à adhérer à l’AVFI puisque, adhérents ou non, toutes celles et tous ceux qui la sollicitent bénéficient du même accueil, de la même attention et du même soutien…. De facto, ce qui motive et réunit les adhérents de l‘AVFI, ce n’est pas une relation client/prestataire mais c’est d’abord la souscription à un projet associatif dans lequel ils se reconnaissent et qu’ils veulent soutenir, accompagner, parfois au-delà de leur seule cotisation, en prenant une part active à la vie de l’association.  C’est déjà le cas d’un certain nombre de futurs résidents qui s’investissent dans la vie de leur futur quartier en s’engageant auprès de l’AVFI. Ils se reconnaîtront et je les remercie sincèrement de leur engagement et de leur dynamisme !

Pour conclure sur les valeurs et principes portés et défendus par l’AVFI, je démentirai quelques contre-vérités qui circulent et minimisent parfois l’action de nos adhérents qui s’investissent très directement, notamment dans l’organisation de « La fête des voisins du Fort d’Issy ». A la récente assertion d’un membre du forum, parlant du rôle de l’AVFI dans l’organisation de cette manifestation, je répondrai que l’AVFI n’a pas « participé à l’organisation de la dernière fête des voisins du Fort d’Issy » ! L’AVFI en a pris l’initiative en 2010 et, depuis trois ans, en assure la complète organisation en réservant une part substantielle de son budget à cet évènement dont l’objectif est de permettre aux riverains de se familiariser avec ce nouveau lieu et de tisser du lien social entre riverains et futurs résidents du Fort mais aussi entre les acquéreurs eux-mêmes. L’année dernière, les futurs résidents représentaient plus de la moitié des participants à la fête des voisins et l’AVFI avait  souhaité, comme les années précédentes, que les acquéreurs puissent se rendre sur le chantier et disposer d’informations sur l’avancée des constructions.

Dans l’avenir, l’AVFI continuera à assister les habitants du quartier, anciens et nouveaux, auprès des parties prenantes au projet lorsqu’ils sont victimes de nuisances (les travaux sont loin d’être terminés). Elle continuera également à participer aux réunions des « sentinelles » désignées pour le suivi des chantiers et à siéger aux différents comités, commissions et ateliers, animés par la municipalité (atelier d’urbanisme, voiries, commerces, …). Elle veillera, dans ces enceintes, à préserver les intérêts des habitants du quartier, anciens et futurs, sans distinction.

Pour ce faire, l’AVFI devra, avec l’appui de ses adhérents :

  • capitaliser l’expérience acquise, y compris auprès de la municipalité, pour diminuer le niveau des nuisances subies par les habitants du quartier du fait des travaux en cours et futurs.

  • adapter l’action de l’AVFI aux attentes des habitants du quartier, anciens et nouveaux, en restant à l’écoute et en multipliant les opportunités d’échanges.

  • conforter sa légitimité aux yeux des parties prenantes au projet (municipalité, SEMADS, promoteurs, …) et sa capacité de mobilisation en faisant la démonstration de son savoir-faire et de son niveau d’audience. Cet objectif passe notamment par l’accroissement du nombre de ses adhérents, y compris parmi les nouveaux résidents.

  • encourager les adhérents qui le souhaitent à participer activement à la vie de l’association (rédaction d’articles, distribution du journal, …).

  • réfléchir aux actions à mettre en œuvre pour répondre, avec davantage de pertinence et d’efficacité, au troisième objet inscrit dans les statuts de l’association : construire du lien social. A cet égard, la voie privilégiée par le Conseil d’administration en 2011, consistant à proposer des activités socioculturelles aux adhérents, s’est révélée difficile à mettre en œuvre car particulièrement chronophage. Une sortie avait été organisée en 2011, aucune en 2012. En 2013, une visite du site de la Direction générale de la gendarmerie nationale sera probablement proposée aux adhérents. Ce type d’initiative ne peut se concevoir qu’avec une implication importante des volontaires qui souhaitent s’y investir.

  • « La lettre des voisins du Fort d’Issy » doit également évoluer dans sa manière d’aborder les sujets qu’elle a vocation à traiter. Du fait de l’existence du blog du Fort d’Issy et du partenariat institué avec l’AVFI, le journal de l’association devra a priori moins privilégier l’information « brute », disponible sur le site de façon très réactive, et l’aborder de façon moins descriptive en valorisant différents points de vue. Cette réorientation, engagée dans le cadre du dernier numéro, ne devra pas nuire à l’objectivité des informations publiées. L’arrivée des nouveaux habitants sur le site du Fort emportera aussi des conséquences financières pour l’association dans la mesure où elle devra assumer des coûts de publication susceptibles de doubler, la diffusion passant à terme de 2.000 à 4.000 exemplaires distribués.

  • Se saisir de sujets qui – au-delà de la problématique des travaux et des nuisances qui les accompagnent – constituent des éléments de bien-être pour les habitants du quartier : services publics, desserte en transports en commun, circulation, …

A cet égard, chacun doit intégrer que la réussite de ce projet d’urbanisme  n’est pas conditionnée par la simple livraison des logements acquis par les futurs résidents. Ce projet doit s’inscrire dans une perspective plus lointaine. Pour l’heure, il nous faut ne pas baisser les bras et continuer à participer activement à cet objectif : construire un nouveau quartier, ouvert sur son environnement.

Quelle que soit votre décision d’adhérer ou non à l’association, l’AVFI sera heureuse de vous accueillir à l’occasion de la prochaine fête qu’elle organisera sur le site du Fort au cours du printemps. Pour autant, chacun l’aura compris ; adhérer à l’AVFI, c’est disposer d’un outil permettant de faire valoir les intérêts des habitants du quartier, soutenir une initiative collective pour assurer l’information sur l’actualité de notre cadre de vie, construire du lien social entre voisins (dans et hors les murs du Fort), et s’inscrire dans une démarche propice à l’épanouissement de chacun et au bonheur de tous.

Alors, si vous partagez les fondements de la démarche de l’AVFI, rejoignez-nous en complétant et en retournant le bulletin d’adhésion.

Sentiments dévoués

Pierrick DANIEL
Président de l’AVFI

1 Comment