Pages Menu
Categories Menu

Posted by on 14 mars 2013 in Architecture, Construction du Fort, Interviews

Jean-Michel Wilmotte — Architecte du Ô Paris

201203081147-1

Située dans la partie la plus dégagée du Fort, la résidence du Ô Paris signée Wilmotte & Associés se distingue par son élégance sobre et discrète. Face à la capitale, la façade nord offre une vue imprenable sur Paris tandis que le côté sud s’ouvre sur des espaces verts. Les logements, calmes et confortables, privilégient les espaces dégagés et la lumière naturelle. La plupart des appartements se prolongent vers l’extérieur grâce à des terrasses, balcons ou jardins.

 

Je suis tombé en ce début de semaine sur une citation de Jean-Michel Wilmotte dans la presse :

 

Votre plus grande erreur ?

N‘avoir jamais été bon pianiste, malgré des années de solfège. Ne maîtriser vraiment aucune langue non plus. Alors que l’architecture est musique et language.

 

Cela m’a intrigué et donné envie de partir à la découverte du fondateur de l’agence d’architecture qui a dessiné notre résidence. J’ai découvert un homme très discret : très peu d’interviews de lui ; très peu de photos et de vidéos.

 

Jean-Michel Wilmotte — pointdevue.fr

Jean-Michel Wilmotte (pointdevue.fr)

 

L’interview accordée à Philippe Vandel expose les bienfaits d’être formé au métier d’architecte d’intérieur, éclaire un grand mystère de la construction moderne et dévoile également le secret d’une nuit de sommeil réussie 🙂 :



 

L‘architecture d’intérieur est la meilleure façon d’arriver à l’architecture, parce que c’est la meilleure façon d’appréhender le détail, l’espace.

Il ne faut pas dessiner un bâtiment, puis des planchers et le découper en petits morceaux pour en faire des cellules.

Ce qui est très important dans cette éducation, c’est que cela donne l’échelle, la matière, le détail, la lumière.

Tout est dans l’architecture d’intérieure. On ne peut pas dessiner un bâtiment sans penser ce qui va se passer à l’intérieur, comment vont être les transparences, l’enchevêtrement des espaces, leur succession, leur hiérarchie. C’est essentiel.

 



 

Pourquoi ce qui se construit maintenant est si peu solide ? Pourquoi mon immeuble de 1905 tient et pourquoi les dalles de l’opéra Bastille, qui a vingt ans, se désagrègent ? Pourquoi ne sait-on pas faire maintenant ce qu’on savait faire il y a un siècle ?

Pourtant on parle d’architecture durable ! C’est une question économique : aujourd’hui, on met la matière avec parcimonie, et c’est vrai qu’on ne peut pas mettre les moyens dans les bâtiments publics. Aujourd’hui, il y a des quotas au mètre carré, qui font que l’architecture s’appauvrit.

 



 

Parmi vos livres de chevet, il parait que vous avez « 2000 histoires drôles ». Est-ce vrai ?

Oui, c’est la meilleure façon de s’endormir et de faire de beaux rêves. Je lis des blagues le soir avant de m’endormir. Je ne m’en souviens plus le lendemain. Je m’endors avec en riant !

 

La cour des Barbettes, au coeur du Ô Paris

La cour des Barbettes, au coeur du Ô Paris

 

Vous pouvez également écouter une heure d’entretien musical et architectural avec Jean-Michel Wilmotte sur France Musique dans l’émission « Les traverses du temps ».

 

Merci Yann d’avoir démarré il y a plus d’un an le fil de discussion concernant notre architecte sur le forum du Ô Paris. 🙂