Pages Menu
Categories Menu

Posted by on 15 octobre 2014 in Actualités

Election par internet des Conseils de Quartier – inscription avant le 31 octobre !

Bonsoir,

Début décembre se déroulera une élection très locale à Issy-les-Moulineaux : l’élection des conseillers de quartier. Au nombre de quatre par quartier, ils ont pour mission d’améliorer la qualité de vie au quotidien. Point d’Appui, le journal de la Ville, a présenté dans son numéro d’octobre un dossier très complet sur cette élection, que vous trouverez en pièce jointe.

La première particularité de cette élection est que tous les habitants de plus de 18 ans peuvent voter, étrangers inclus. La seconde est que l’élection se fait par Internet. On clique, on vote. Ce n’est pas aussi simple qu’un LIKE Facebook ou Twitter, mais je trouve que c’est assez simple tout de même.

Je viens de m’inscrire en tant qu’électeur. Si vous souhaitez également voter début décembre, je vous invite à remplir ce très court formulaire avant le 31 octobre prochain.

Formulaire electeur

Voilà pour la première étape. Pour éviter les fraudes (mauvaise adresse postale, usurpation d’identité …), les identifiants de connexion au système de vote sont envoyés par la poste. La date de naissance demandée dans le formulaire sert de code challenge : elle ne sera pas indiquée dans le courrier postal, mais il faudra la saisir lors de la deuxième étape : le vote en lui-même, qui se déroulera du lundi 1er au lundi 8 décembre.

Il faudra alors s’identifier grâce aux identifiants reçus par la poste et le code challenge. La liste des candidats du quartier apparaîtra alors sur l’écran. On pourra choisir jusqu’à 4 candidats ou voter blanc.

A partir de mi-novembre, les candidats nous présenteront leur profession de foi. Je serai ravi que l’un des habitants du Fort d’Issy se présente ! :D

Les Conseils de Quartier, à quoi ça sert ? Systématiquement consultés sur les grands projets du quartier et de la Ville (sécurité, urbanisme, circulation, espaces publics, espaces verts, animations…), les Conseils de Quartier mettent également en place des projets de proximité qu’ils ont eux-mêmes choisis et qu’ils financent grâce au budget participatif (152 500 € par quartier et par an, en investissement). Rénovation d’une aire de jeux, sécurisation de trottoirs, aménagements d’espaces verts, fleurissement, animations… autant de projets qu’ils peuvent impulser. L’objectif ? Améliorer votre qualité de vie au quotidien.

Issy.com

Et vous pouvez présenter votre candidature pour être élu conseiller de quartier. Pour cela, il faudra le faire avant le 31 octobre :

Devenir Conseiller de quartier est un véritable investissement ! Le mandat a été porté à six ans afin de donner aux Conseillers les moyens de travailler dans la durée et de porter des projets plus ambitieux. Outre le fait d’assister aux réunions de Conseils de quartier qui ont lieu tous les 2-3 mois, chaque Conseiller est régulièrement amené à participer à des commissions (circulation, propreté, patri moine végétal, urbanisme, etc.), groupes de travail thématiques, permanences de marché, visites de terrain, repas de quartier, etc…

Issy.com

Le vote par internet, c’est simple et moins contraignant que d’aller dans un bureau de vote. L’inconvénient premier est qu’on est seul chez soi à s’exclamer : A voté ! :bravo:

Mais il y a bien évidemment de multiples avantages. Encore faut-il avoir confiance dans le dispositif. J’ai commencé à étudier comment cela fonctionne. Cela me parait important d’en comprendre les mécanismes, car comment avoir confiance sans cela ? :sorry:

Peut-être que l’un d’entre vous s’est penché sur la question technique ? Peut-être que vous pratiquez déjà le vote électronique dans votre entreprise ? Le procédé semble avoir pris de l’ampleur ces dernières années.

La ville d’Issy a fait un appel d’offre, et c’est la solution Alphavote qui l’a emporté.

Alphavote respecte les recommendations CNIL en matière de vote électronique, ainsi que le référentiel sécurité RGS (que je ne connais pas). De plus, leur système est audité par un expert indépendant.

Cela me parait sérieux :), mais il me reste gros un point d’incertitude :

Dans son livre blanc, Alphavote explique l’importance de la séparation stricte des listes électeurs et de l’urne, recommandée par la CNIL : les deux logiciels doivent être hébergés sur deux serveurs séparés, pour qu’il n’y ait pas risque de manipulation du vote, ni perte de l’anonymat du votant .

Pour l’instant, je ne suis pas allé plus loin, mais cette architecture m’intrigue énormément. L’un d’entre vous l’a-t’il étudiée ? Y’a-t’il des protocoles standards pour que les deux systèmes communiquent ? Pourrait-on imaginer qu’un prestataire soit responsable du système gérant la liste des votants, et qu’un autre soit responsable de l’urne, afin de garantir une parfaite indépendance de fonctionnement ?

Je vous remercie :)